Accueil > Conseil général > Conseil général – 19 octobre 2011 – intervention PLR

Conseil général – 19 octobre 2011 – intervention PLR

Voici dans son intégralité le texte de l’intervention de Jean-Philippe Devaux au sujet du préavis pour la demande de crédit pour l’école des Collonges.

************************

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

« Pour une école de qualité », avez-vous pu lire sur les affiches de campagne du Parti libéral-radical pour les élections nationales de dimanche prochain. La section du PLR de La Neuveville n’est pas en reste et soutient le domaine de la formation dans son ensemble. Pour preuve, en 2009, nous avons déposé une motion demandant la réduction du tarif de l’école continue, acceptée à l’unanimité en 2010 et partiellement mise en œuvre par les conseillers municipaux qui se sont succédés sur ce dossier. En 2010, notre fraction PLR a soutenu sans discontinuer le Conseil Municipal pour s’opposer à la décision cantonale de fermer une classe, malheureusement sans succès.

C’est donc tout naturellement avec sérieux que le Parti-libéral radical de La Neuveville a empoigné le très important dossier de l’école primaire. Au début de l’année déjà nous avons entamé une phase de réflexion et d’information et notamment organisé une visite publique des pavillons de l’école primaire le 22 janvier.  Au départ, je ne le cache pas, nous avons fait preuve de notre scepticisme, notamment au vu du coût annoncé du projet et de l’absence de variantes proposées. C’est dans ce sens que nous sommes intervenus à la séance du Conseil général du 16 février, où, tout en acceptant le crédit d’étude, nous avons demandé au Conseil municipal de présenter des variantes de rénovation et d’agrandissement des pavillons. Cette demande était tout à fait justifiée pour obtenir une indispensable base de comparaison. Lors du dernier Conseil général, nous avons reçu les informations demandées et avons pu ainsi discuter de toutes les variantes en connaissance de cause. Ainsi je crois pouvoir affirmer que nous avons traité le dossier avec sérieux.

Aujourd’hui, nous sommes arrivés à la conclusion que parmi les variantes présentées, le projet du nouveau bâtiment des Collonges offre le plus d’avantages : il offre tout à la fois une utilisation fonctionnelle, suffisamment de classes et d’espace dans les classes, une aula qui manque actuellement, une bonne intégration au quartier et il remplace les pavillons construits selon les normes des années 60 par un bâtiment moderne, respectant les normes d’aujourd’hui, notamment la norme Minergie qui assure une consommation nettement réduite d’énergie fossile. A ce sujet, il convient de rappeler qu’une rénovation des pavillons sans agrandissement n’est pas une solution, puisque les moins chanceux des petits neuvevillois et neuvevilloises continueraient d’aller suivre certains cours dans le container installé dans la cour… Certes l’effort financier est très important, mais la pesée d’intérêt nous permet d’affirmer que le jeu en vaut la chandelle. De plus, il ne faut pas oublier que l’investissement sera réparti sur deux, voire trois exercices. Nous sommes conscients que l’infrastructure ne fait pas tout pour la qualité d’une école, mais elle est déjà un point indispensable pour garder et attirer les familles et ainsi garder un bon mélange de générations à La Neuveville.

Au niveau financier, le PLR s’est toujours engagé et s’engage continuellement pour garder un ménage communal équilibré et un niveau d’imposition en rapport avec les prestations offertes. Nous avons toujours affirmé qu’il n’était pas possible de garder un niveau d’imposition relativement élevé (plus élevé qu’à Bienne par exemple) sans en justifier la raison. Cet indispensable investissement est une des raisons qui justifie ce niveau de taxation. Par contre, nous allons continuer à nous engager pour économiser sur les coûts de fonctionnement du ménage communal, afin de garder une marge de manœuvre pour financer les investissements futurs. Nous attendons des propositions d’économie concrètes déjà dans le cadre du budget 2012, car nous refusons la fatalité de la hausse d’impôt que le département des finances a déjà évoqué lors des deux dernières séances du Conseil général, avant d’avoir examiné toutes les options.

C’est dans cet esprit que la fraction libérale-radicale va préaviser positivement la demande de crédit pour l’école des Collonges.

Pour la fraction libérale-radicale, Jean-Philippe Devaux

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :