Accueil > élections, presse > Journal du Jura – 1er septembre

Journal du Jura – 1er septembre

JDJ – http://www.journaldujura.ch/roland-matti-ou-la-confiance-tranquille

Roland Matti ou la confiance tranquille
Le Parti libéral-radical affiche ses ambitions: conserver la mairie et progresser au Conseil municipal comme au Conseil général

Qui tient la mairie, tient La Neuveville- La réalité n’est peut-être pas aussi simple. Mais le Parti libéral-radical du lieu, qui présentait hier ses candidats lors d’une conférence de presse, entend tout mettre en oeuvre pour que Roland Matti conserve son fauteuil malgré la voracité affichée de la conseillère municipale socialiste Denise Bloch.

Prudents, les radicaux avaient néanmoins choisi la salle des Rêves d’un établissement de la place pour présenter leurs objectifs. Qu’on dévoilera sans plus attendre: conserver la mairie, obtenir deux fauteuils au Conseil municipal (un de plus) et dix au Conseil général (actuellement neuf).

Un bilan intermédiaire

A tout seigneur, tout honneur. Roland Matti s’est voulu rassurant en ouvrant les feux: «Ce n’est qu’un bilan intermédiaire que je vais vous présenter, puisque j’ai la ferme intention de rempiler pour quatre ans si les citoyens le veulent bien.»

Evoquant les années écoulées, il a mentionné avec fierté la mise en place de l’école à journée continue et l’équipement du Signolet. Le renouvellement du téléréseau et la création d’un syndicat intercommunal pour l’approvisionnement en eau font également partie de ses sujets de satisfaction. «Durant ces quatre ans, j’ai essayé d’être le plus près possible des préoccupations des Neuvevillois et à l’écoute de chacun. Ma porte est toujours ouverte et mon téléphone sonne au moins 15 fois par jour pour résoudre les grands et petits problèmes de chacun, a révélé ce politicien de proximité. Certains diront peut-être que j’en fais un peu trop, mais j’ai une idée précise de la fonction de maire et je ne veux à aucun prix être enfermé dans une tour d’ivoire inaccessible.»

Bref, le député-maire croit fermement en son rôle de «facilitateur» au service de sa communauté.

Trois pour le Municipal

Côté Conseil municipal, les radicaux affichent également leurs ambitions. Ne présentent-ils pas trois candidats-

Municipal sortant, Richard Morand est conducteur de travaux et directeur de succursale. Parmi les nombreux dossiers qui lui tiennent à coeur, l’intéressé a longuement évoqué le problème de l’élimination des déchets. De quoi évoquer la taxe éponyme qui n’en finissait pas d’augmenter. Depuis 2009, Richard Morand s’est efforcé de mettre un terme à cette spirale infernale. Il estime aujourd’hui que la commune doit se mettre à la recherche de solutions pour que les déchets soient traités sur place.

Directrice des Foyers Allalin à La Neuveville, Katja Lehr dirige une équipe de vingt personnes. Licenciée ès sciences sociales, elle est aussi doctorante à l’Université de Neuchâtel. Hier, elle a martelé que la personne et la collectivité étaient au centre de sa réflexion: «Respecter l’avis d’autrui et prendre le temps de réfléchir à un autre point de vue compte dans mon travail», a glissé celle qui compte mettre son dynamisme et son expérience au service de sa nouvelle commune.

Jean-Philippe Devaux, enfin, fait déjà partie du Conseil général. Il a été candidat au Conseil national en 2011 sur la liste du PLR cantonal et a été le mieux placé de ses couleurs dans le district. Chef de département à la Promotion économique du canton de Berne, toute sa carrière professionnelle a été dédiée au renforcement du tissu économique. L’homme compte bien mettre son expérience au service de sa commune, la fiscalité et les dépenses n’ayant plus de secrets pour lui.

Demandez le programme!

Le programme du parti, dans tout ça- Eh bien, les radicaux prônent l’équilibre des finances sans augmentation de quotité. Ils souhaitent aussi renforcer le sentiment de sécurité dans le bourg et poursuivre sur la dynamique du 700e anniversaire de la cité en matière d’offre culturelle et sportive. La révision de l’aménagement local devra passer par un développement harmonieux. Bien évidemment, le parti appuiera toutes les initiatives privées.

Ne reste qu’à dévoiler la philosophie du maire sortant: «J’aime rencontrer les gens, parler, débattre, confronter les idées. J’aime discuter, écouter, entendre et convaincre.»

Verdict le 21 octobre.

L’équipe radicale en piste pour le Conseil municipal et la mairie. De gauche à droite: Jean-Philippe Devaux (nouveau), Roland Matti (maire sortant) Katja Lehr (nouvelle) et Richard Morand (conseiller municipal sortant).

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :