Accueil > presse > Message de Philipp Müller – président du PLR

Message de Philipp Müller – président du PLR

L’assemblée des délégués et la conférence des présidents de parti recommandent de voter NON à l’élection du Conseil fédéral par le peuple et OUI à la révision de la loi sur l’asile.

Chers membres, chers sympathisants,

Le 9 juin, nous votons sur deux propositions: „l’élection du Conseil fédéral par le peuple » et „la révision de la loi sur l’asile du 28 septembre 2012 ». Le PLR.Les Libéraux-Radicaux rejette l’initiative visant à élire le Conseil fédéral par le peuple et est favorable à la révision de la loi sur l’asile.

Sous prétexte de vouloir renforcer les droits populaires, l’initiative de l’UDC pour une « élection du Conseil fédéral par le peuple » met en jeu un système qui a fait ses preuves et met en péril la stabilité de notre pays. Si l’initiative passe, nous aurons droit à des campagnes permanentes de Genève à Münstertal et de Mendrisio à Porrentruy. Ce qui aura pour conséquence de mettre en danger la collégialité et la concordance. Les conseillers fédéraux, qui pendant quatre ans travailleront les uns contre les autres au lieu de façon collégiale, ne penseront qu’à leur propre intérêt. Finalement, l’introduction des quotas aura pour conséquence l’éviction des Tessinois du collège gouvernemental. Le système politique actuel avec sa stabilité a contribué aux succès de la Suisse et a été un facteur essentiel pour l’économie. Nous ne voulons pas mettre en jeu un système ainsi qu’une stabilité politique qui a fait ses preuves pour assouvir la frustration politique de l’UDC. Pour toutes ces raisons, nous devons voter NON le 9 juin prochain.

Notre politique d’asile est le centre de toutes les attentions, les demandes augmentent, le taux de criminalité chez les requérants est élevé et les délais de procédure beaucoup trop long. C’est pourquoi, en septembre dernier, le parlement a décidé de prendre des mesures urgentes concernant la loi sur l’asile. La gauche adopte la politique de l’autruche concernant les différents problèmes et a décidé, malgré l’urgence d’une réforme, de lancer un référendum. La révision s’attaque aux difficultés existantes. Aujourd’hui, un requérant d’asile peut rester jusqu’à quatre ans en Suisse avant d’avoir une décision sur son statut. Grâce à la révision, les délais seront considérablement réduits. De plus, la population sera protégée contre les requérants qui ne respectent pas l’ordre et la sécurité publique. Ils seront placés dans des centres spéciaux avec des mesures de sécurité accrues. Ceci aura pour conséquence d’améliorer la sécurité de la population et les requérants, qui sont dépendants de notre approbation, devront se comporter correctement. L’attractivité de la Suisse comme destination d’asile sera réduite grâce à plusieurs mesures: la suppression des demandes d’asile dans les ambassades suisses à l’étranger, ainsi que le refus de reconnaître la désertion et le refus de servir comme des motifs d’asile. Cette révision est urgente et nécessaire. C’est pourquoi, nous vous prions de l’accepter.

Nous comptons sur votre voix: NON à l’élection du Conseil fédéral par le peuple et OUI à la révision de la loi sur l’asile – par amour de la Suisse.

Avec mes salutations libérales
votre président

Philipp Müller

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :