Accueil > presse > Message personnel de Philipp Müller – président du PLR

Message personnel de Philipp Müller – président du PLR

NON à 1:12, NON l’initiative de l’UDC « pour » les familles et OUI à la vignette !

Chers membres, chers sympathisants,

Le 24 novembre prochain, nous serons amenés à voter sur trois objets fédéraux : l’initiative 1:12, l’initiative de l’UDC « pour » les familles et la révision de la loi fédérale sur la vignette autoroutière. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux, c’est-à-dire le groupe parlementaire, l’Assemblée des délégués et la Conférence des présidents des partis cantonaux, a une position claire : NON à l’initiative 1:12, NON à l’initiative de l’UDC « pour » les familles et OUI à la modification de la loi sur la vignette.

Avec son initiative populaire „1:12″, la jeunesse socialiste veut introduire un dictat de l’Etat sur les salaires. Des contrôleurs de salaires employés par l’Etat devront garantir que dans chaque entreprise, le salaire le plus élevé ne soit pas supérieur à 12 fois le salaire le plus bas. Cette mesure engendrera une énorme bureaucratie. Nous le refusons : chaque entreprise doit être libre de pouvoir fixer ses salaires ; les actionnaires doivent assumer leur responsabilité qui est désormais renforcée. En outre, les hauts revenus, de par leurs fortes contributions fiscales, apportent une contribution importante aux finances fédérales, cantonales ainsi que pour les institutions sociales. Il n’est pas étonnant que cette initiative soit soutenue par le PS, dont le programme de parti est inspiré de la jeunesse socialiste, et qui demande le dépassement du capitalisme et un revenu minimum pour les personnes sans-emploi. En fin de compte, cette initiative veut transformer la politique sociale et économique. Il s’agit d’une attaque pure et simple du modèle de réussite de notre pays, qui a, rappelons-le, un taux de chômage bas, peu de dettes et une compétitivité élevée. Pour ces raisons, le PLR recommande un clair rejet de cette initiative nuisible (202 voix contre 1 lors de l’Assemblée des délégués).

L’initiative de l’UDC « contre » les familles veut que les parents, qui gardent eux-mêmes leurs enfants, aient droit à la même réduction fiscale que ceux qui font garder leurs enfants par des tiers. Cette mesure est contraire au droit fiscal en vigueur car de nouvelles déductions pourraient être faites alors qu’aucun revenu, ni aucune dépense ne sont faites. Or, par exemple, des dons peuvent être déduits seulement s’ils ont été effectivement réalisés et celui qui n’est pas pendulaire ne peut pas déduire des frais de transport. Indépendamment de la garde de leurs enfants, les parents bénéficient aujourd’hui, dans presque tous les cantons, des déductions sociales pour la subsistance et la formation de leurs enfants. L’égalité fiscale, qui est exigée pour ceux qui font garder leurs enfants et ceux qui les gardent eux-mêmes, n’engendrera pas uniquement des pertes de recettes fiscales d’1.4 milliard de francs mais elle n’aidera pas les familles qui, pour des raisons financières, ont besoin d’un deuxième revenu. Il n’y a donc plus aucun sens à offrir des formations, financées par les recettes fiscales, à des femmes pour les tenir par la suite à l’écart du marché du travail grâce à des déductions fiscales et finalement les remplacer avec une main-d’œuvre étrangère. Le PLR s’engage pour la liberté de choix du modèle de famille. Il respecte les femmes ou les hommes qui renoncent à une activité lucrative et se consacrent eux-mêmes à la garde de leurs enfants. Mais l’argent ne peut simplement pas tout dédommager ; et notamment pas en ce qui concerne les allocations familiales ! L’initiative encourage une tendance funeste en matière de politique sociale. Le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des Etats ainsi que l’Assemblée des délégués du PLR (164 :8) se sont tous exprimés contre l’initiative. Déposons un NON dans l’urne le 24 novembre !

La mobilité croissante de la population entraîne de lourdes charges pour le réseau routier national. La nouvelle loi fédérale sur la vignette autoroutière veut augmenter le prix de la vignette de 40 francs à 100 francs. C’est uniquement avec cet excédent de recettes que des routes nationales sûres et de qualité peuvent être garanties. En outre, presque 400 kilomètres de routes pourront être assimilés au réseau routier national, ce qui permettra une meilleure connexion entre les régions rurales et les villes. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux dit oui à la vignette (110 :58) afin que le maintien et l’aménagement des routes soient assurés.

Aidez-nous à empêcher un dictat salarial de l’Etat en Suisse, à assurer l’égalité de traitement de toutes les familles et de consolider notre réseau routier national. Nous comptons sur vos voix : NON à l’initiative 1:12, NON à l’initiative de l’UDC « pour les familles » et OUI à la vignette – par amour de la Suisse.

Avec mes salutations libérales-radicales
votre président

Philipp Müller

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :