Candidate au Conseil municipal – Katja Lehr

CHÈRES ÉLECTRICES, CHERS ÉLECTEURS,

La qualité de vie représente les choix avec lesquels nous pouvons nous faire une place dans notre société. Cet espace de liberté et non pas les lieux d’interdictions permet d’avancer et à une société de s’adapter aux changements techniques, sociaux et culturels. C’est ainsi que des adaptations intelligentes pour garantir notre qualité de vie actuelle sont trouvées. Avec mes collègues PLR j’ai comme but de dégager des ressources pour des projets d’avenir porteurs, sans péjorer les finances de La Neuveville.

Nous vivons dans un monde individualisé et commercialisé où les attentes vis-à-vis de l’Etat, mais aussi envers la Commune se sont multipliées. Il s’agit de mener une discussion continuelle sur les tâches de base de la Commune. Les ressources sont limitées et un choix s’impose. Avec mes collègues PLR je vise une réduction des charges de fonctionnement, une simplification des tâches administratives et une gestion rigoureuse du budget communal à tous les niveaux.

Nous vivons dans une période où l’argent est peu cher, les taux d’intérêt sont bas, c’est le moment de faire des investissements. L’infrastructure de La Neuveville en aurait besoin. Avec mes collègues PLR j’appuie toutes les initiatives privées, porteuses d’un développement intelligent et harmonieux pour notre Commune.

Nos activités et notre demande d’énergie augmentent sans cesse. Notre environnement en souffre. Je soutiens une protection d’environnement raisonnable qui se base sur la responsabilité et une utilisation économe de nos ressources. Prendre soin de notre environnement est une attitude qui se manifeste dans tous les projets indépendamment du genre ou de l’importance. Cependant il me semble important d’éviter des restrictions catégoriques en faveur des incitations et de la formation.

Je suis candidate au Conseil municipal de La Neuveville pour participer activement à ces processus politiques. Ayant une formation économique et sociale j’aborde les problèmes d’une manière pragmatique, tout en tenant compte des enjeux relationnels. Respecter l’avis d’autrui et prendre le temps de réfléchir d’un autre point de vue compte dans mon travail. Mes expériences politiques dans le canton voisin me facilitent mon intégration dans le système de La Neuveville.

Si je suis élue je m’engagerai à agir d’une manière pragmatique et collégiale. Ce qui est important dans une commune c’est de trouver des consensus pour des pro- jets concrets. Il faut briser des murs et construire des ponts. La Neuveville est unie pendant cette année jubilaire. Avec mes collègues PLR, je m’engagerai à maintenir cette dynamique née du 700ème anniversaire pour un développement prospère de notre cité de La Neuveville où il fait bon vivre. Merci d’avance de votre soutien.

Katja Lehr

Candidate du Parti Libéral-Radical au Conseil municipal

Candidat au Conseil municipal – Richard Morand


LISTE N°1

CHÈRES CITOYENNES, CHERS CITOYENS,

Le temps est venu de soumettre vos autorités à un bilan de fin de législature. Au sein d’une entreprise, on parlerait d’évaluation de l’atteinte des objectifs. Pour les autorités communales, les élections sont un indicateur de satisfaction. En effet, les votations qui approchent permettront aux citoyens de s’exprimer dans les urnes sur leur degré de satisfaction. Satisfaction par rapport à la bonne marche de la commune, aux projets qui ont été finalisés mais également satisfaction par rapport aux attentes des habitants envers leurs autorités communales.

Pour ma part, je crois pouvoir affirmer que mon mandat en tant que conseiller municipal en charge du dicastère de la gestion du territoire s’achève sur un bilan positif. La mise aux normes de sécurité de toutes les places de jeux sises sur le territoire communal, le soutien au développement des PME sur le territoire communal ainsi que la réfection de nombreuses routes et chemins en sont quelques exemples.

La réussite d’un projet n’est pas l’apanage d’une personne mais de toute une équipe néanmoins, mon expérience professionnelle du domaine de la construction m’a permis de piloter ces travaux en y apportant mon expérience, mon expertise, mon engagement ainsi que ma motivation. Etant un fervent adepte des actes plutôt que des paroles, je ne m’étendrai pas plus sur le chemin parcouru durant ces quatre années mais plutôt sur mes intentions pour la prochaine législature. L’intérêt de notre commune comme élément central, une gestion financière stricte, une motivation intacte ainsi que le souci d’une collaboration efficace sont les principes qui m’ont guidés et me guideront dans l’accomplissement de mes tâches au sein de notre commune si la population en décide ainsi lors des prochaines votations.

…Je m’engage pour le bien de notre commune et de ses citoyens…

Richard Morand

Candidat du Parti Libéral-Radical au Conseil municipal

Candidat au Conseil municipal – Jean-Philippe Devaux

LISTE N°1

CHÈRES ÉLECTRICES, CHERS ÉLECTEURS

J’ai eu beaucoup de plaisir à m’engager au sein du Conseil général dans les différents projets et nombreuses discussions qui ont rythmés la législature qui arrive à son terme. Ecole, finances, constructions, aménagement, organisation, eau, circulation, parkings, infrastructure, les thèmes ont été aussi variés qu’intéressants, aussi bien en plénum que lors des discussions (souvent très animées !) de la commission de gestion du territoire ou de la fraction libérale-radicale.

Ecouter, exprimer ses idées, argumenter, débattre, trouver un compromis, se laisser convain- cre ou convaincre ses collègues, accepter le verdict de la majorité, voilà la palette des outils de la démocratie que j’ai eu l’occasion d’utiliser. Le meilleur système dé- mocratique qui soit ne fonctionne que si des citoyens s’expriment et s’engagent dans le respect de nos insti- tutions. Depuis quatre ans, je mets en pratique ce que j’avais étudié il y a déjà pas mal d’années à l’Université, notamment dans les cours de droit constitutionnel avec le fameux professeur Jean-François Aubert.

Economiste de formation, mais avec une option en sciences politiques, je suis très sensible aux implications de l’économie sur la communauté dans son ensemble. Travaillant en faveur du développement de l’économie bernoise, ma candidature au Conseil municipal est une suite logique de mon engagement au service de la collectivité. Quoi de plus enrichissant que de le faire égale- ment au niveau de sa commune.

Enfant du Plateau, je suis descendu à l’âge de 11 ans faire le « prodj ». Après une ou deux infidélités à La Neuveville (il faut bien que jeunesse se passe), je suis revenu m’y établir à l’âge de raison et ne l’ai dès lors plus trahie.

Après mon expérience au sein du Conseil général, je suis candidat au Conseil municipal car je souhaite poursuivre mon activité d’une manière encore plus concrète et suivre les dossiers de plus près qu’il n’est possible de le faire depuis le Conseil général.

En cas d’élection, je m’engage à agir de manière pragmatique et collégiale, toujours dans le souci de la collectivité, dans le but d’améliorer, voire parfois de simplifier, l’accomplissement des tâches publiques et d’utiliser de la meilleure manière possible l’argent public.

Je ne promets pas de réalisations pharaoniques, mais de poursuivre les dossiers en cours et d’amener de nouvelles idées, dans la ligne du programme du Parti libéral radical et de ses valeurs : liberté et responsabilité dans le cadre d’un Etat qui assure la cohésion sociale. Tout en maintenant la qualité de vie ainsi que l’offre culturelle et sportive qui fait la richesse de notre cité. Merci par avance de votre soutien.

Jean-Philippe Devaux

Candidat du Parti Libéral-Radical au Conseil municipal

Journal du Jura – 1er septembre

JDJ – http://www.journaldujura.ch/roland-matti-ou-la-confiance-tranquille

Roland Matti ou la confiance tranquille
Le Parti libéral-radical affiche ses ambitions: conserver la mairie et progresser au Conseil municipal comme au Conseil général

Qui tient la mairie, tient La Neuveville- La réalité n’est peut-être pas aussi simple. Mais le Parti libéral-radical du lieu, qui présentait hier ses candidats lors d’une conférence de presse, entend tout mettre en oeuvre pour que Roland Matti conserve son fauteuil malgré la voracité affichée de la conseillère municipale socialiste Denise Bloch.
Continuer à lire … « Journal du Jura – 1er septembre »

La liste des candidats PLR dévoilée

Vendredi 31 août dernier, le Parti libéral radical de La Neuveville a dévoilé ses candidates et candidats pour les élections communales du 21 octobre. Ses principaux objectifs sont de conserver la Mairie et de progresser en termes de sièges aussi bien au Conseil municipal qu’au Conseil général.

 

M. Roland Matti, Maire actuel, briguera donc un second mandat : « Durant ces quatre années, j’ai essayé d’être le plus près possible des préoccupations des Neuvevilloises et des Neuvevillois. Ma porte est toujours ouverte et mon téléphone sonne au moins 15 fois par jour pour résoudre les grands et petits problèmes de chacun » a révélé Roland Matti devant la presse. A ceux qui lui reprochent d’en faire un peu trop, il rétorque « j’ai une idée précise de la fonction et je ne veux à aucun prix être enfermé dans une tour d’ivoire inaccessible ».  L’élection à la Mairie a lieu au système majoritaire.

 

Au niveau du Conseil municipal, le PLR présente trois candidats : M. Richard Morand (sortant) ainsi que Mme Katja Lehr (nouvelle) et M. Jean-Philippe Devaux (actuellement au Conseil général). Municipal sortant, Richard Morand a dirigé à satisfaction le dicastère de la gestion du territoire qui traite aussi bien des questions de police de construction, des routes et canalisations et de la gestion des déchets. Malgré les contraintes financières, il a notamment mené à bien les projets de la route du Château, du chemin du Rêche et des places de jeu. Katja Lehr, Directrice du foyer pour enfants Allalin, et Jean-Philippe Devaux de la Promotion économique du canton de Berne souhaitent également apporter leurs larges et diverses expériences professionnelles et politiques à l’exécutif communal.  Katja Lehr a présidé aux destinées des femmes libérales radicales à Neuchâtel et a siégé au Conseil communal de Neuchâtel. Jean-Philippe Devaux a été candidat au Conseil national en 2011 et a été le mieux placé de ses couleurs dans le Jura bernois. L’élection du Conseil municipal (6 membres) a lieu au système proportionnel et les trois candidats sont cumulés sur la liste PLR. L’objectif avoué est de gagner un second siège à l’exécutif. Grâce à trois candidatures de qualité, le PLR offre un véritable choix aux électrices et électeurs.

 

Pour l’élection au Conseil général (également à la proportionnelle), c’est une liste de 14 noms qui est présentée, dans le but de décrocher (au moins) 10 sièges. Cette liste, qui comprend 5 femmes et 9 hommes, propose un mix équilibré entre 8 candidats sortants qui ont déjà fait leur preuve et 6 nouveaux prêts à apporter leur vision et idées dans la députation. Durant la législature écoulée, la fraction PLR a fait preuve de son homogénéité, de son professionnalisme et de son pragmatisme dans le traitement des différents dossiers. Dans plusieurs dossiers, elle a su faire triompher des solutions de bon sens et compte bien poursuivre sur ces bases saines.

 

Le programme de campagne du PLR sera détaillé lors de prochaines publications dans le Courrier. Pour les impatients, il est disponible sous plr2520.ch.

 

 

 

Tous les candidats

Mairie : Roland Matti (sortant)

Conseil municipal : Richard Morand (sortant), Katja Lehr, Jean-Philippe Devaux

Conseil général : Jean-Philippe Amman (sortant), Odile Andrey, Alain Binggeli (sortant), Ralph Bourquin (sortant), Michel Burdet, Monique Chevailler (sortante), Jean-Philippe Devaux (sortant), Milly Imer (sortante), Roland Kurth, Katja Lehr, Patrick Morand (sortant), Richard Morand, Maryse Müller, Thierry Murier (sortant)

 

 

PLR La Neuveville

Assemblée en vue des élections communales 2012

 Assemblée en vue des élections communales 2012

Hôtel J.-J. Rousseau, salle Rousseau

Mercredi 28 mars 2012 à 20.00

Ordre du jour

  1. Ouverture et salutations
  2. Introduction par Mario Annoni
  3. Tour de table
  4. Manifestation d’intérêt des candidat(e)s aux élections
  5. Création du comité électoral
  6. Divers

Toutes personnes intéressées à s’engager dans cette campagne électorale, en tant que candidat(e) ou membre du comité électoral, sont priés de s’annoncer auprès des personnes mentionnées dans le document ci-joint : assemblée électorale.

PLR La Neuveville

Le résultat est tombé

Le résultat est tombé:  avec 2’257 voix, Jean-Philippe
Devaux est le candidat PLR qui remporte le plus de suffrages dans le Jura
bernois, devant ses deux co-listiers francophones Dave Von Kaenel et
Pierre-Yves Grivel et nos deux élus Christian Wasserfallen et Christa
Markwalder que nous félicitons pour leur élection. Avec un peu plus de 18’000
voix au total, Jean-Philippe Devaux se classe 18ème sur la liste PLR
cantonale, à niveau équivalent des autres candidats de la région de Bienne et
du Jura bernois.  Continuer à lire … « Le résultat est tombé »

L’important c’est le débat

A l’appel du Parti libéral-radical de La Neuveville et du Plateau de Diesse, les candidats de cinq formations en piste pour le Conseil national ont débattu mardi 27 septembre à Prêles. Seul débat interpartis entre candidats au Conseil national organisé dans tout le Jura bernois, il a vu, sous la ferme mais experte modération de Mario Annoni, s’affronter Martine Gallaz du PS, Tamara Michel des Verts libéraux, Jean-Philippe Devaux du PLR, Marc Früh de l’UDF et Jean-Pierre Graber de l’UDC. Ainsi que l’a rappelé Mario Annoni en préambule, le but était de donner la parole aux candidats de l’ancien district de La Neuveville et d’éviter la « logique des éléphants, donc pas de Pelli, pas de Levrat, pas de Charpié !». Pendant deux heures, les candidats ont développé leurs argumentaires devant les 40 personnes de l’auditoire. L’économie, un thème clé pour la région, a donné lieu à d’intéressants échanges. Actuellement, les verts veulent la décroissance, l’UDC remet en cause la libre-circulation des personnes et le PS réclame des salaires minimums. Pour le candidat du PLR, toutes ces propositions mettent gravement en danger notre économie, car les sociétés d’exportations travaillent déjà souvent à perte ces derniers mois. D’où l’urgente nécessité de se battre pour maintenir les emplois et la prospérité. « La décroissance prônée par certains ? Elle risque déjà de venir toute seule, pas besoin de la créer » a répondu Jean-Philippe Devaux. Les autres thèmes abordés ? L’école, la formation, la retraite, la santé. S’il n’y a pas eu convergence entre les candidats sur tous ces thèmes, il y a eu des échanges vifs mais toujours courtois des points de vues. Le mot de la fin à Mario Annoni, qui a exhorté le public à aller voter, car, a-t-il rappelé, « des hommes et des femmes sont morts sur les barricades pour que tout le monde aie le droit de voter aujourd’hui. » ainsi qu’à soutenir les candidats de la région.
Le Parti libéral radical PLR remercie le Journal du Jura ainsi que le Courrier de La Neuveville qui ont soutenu cette manifestation qui venait s’ajouter à la grande manifestation électorale du 24 août de Villeret avec le Conseiller fédéral Didier Burkhalter et au pic-nic du 3 septembre à Tramelan avec l’ancien Conseiller fédéral Hans Rudolf Merz. Le PLR remercie également tous les citoyens et citoyennes qui ont honoré de leur présence l’une ou l’autre de ces manifestations. Le PLR compte bien répéter ce genre de débat, même en-dehors des périodes électorales, car il importe de faire la part belle à tous ceux qui s’engagent pour faire vivre la démocratie !

Parti libéral-radical de La Neuveville et du Plateau de Diesse